HeaderTriDechet1.jpg

Le Guide de la gestion des déchets en entreprise : réduction de l'empreinte écologique

Depuis plusieurs années et dans le sillage de la COP 21, une prise de conscience collective autour de l’écologie s’impose aux particuliers et aux entreprises. Ces dernières ont également pris la mesure des pertes financières faramineuses dues au gaspillage et au non recyclage des déchets. Voici le guide BRUCE en 5 étapes pour vous aider, à mettre en place dans votre société une gestion éco-responsable, simple et financièrement avantageuse des déchets.
Timothée Grivet

1 – Faites un bilan des déchets dans votre entreprise

Avant de chercher des solutions au problème des déchets, il faut en identifier la ou les causes :

  • d’où viennent vos déchets ?
  • quels types de déchets sont produits par votre entreprise ?
  • quels sont les producteurs de ces déchets ?
  • et à quelle fréquence sont-ils produits ?

Ce travail préparatoire n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Si nous pensons aux déchets les plus évidents (le papier ou les restes de repas), d’autres types sont également à prendre en compte, comme les cartouches d’encre.

Une fois ce référencement achevé, la seconde partie du « bilan déchets » consiste à les classer selon deux critères qui conditionneront leur traitement ultérieur :

  • recyclables ou non ?
  • dangereux ou non ?

Ne vous y trompez pas : l’engagement écologique est un vrai projet d’entreprise, qui nécessite une organisation avec un responsable et une équipe de travail. Celle-ci devra impérativement inclure la ou les personnes en charge de l’approvisionnement en consommables, ainsi que celles en charge de l’entretien des locaux.

Pour mobiliser tous les membres de l’entreprise, l’estimation des coûts du gâchis est un très bon levier : demandez-vous quelles économies pourraient réalisée sur le long terme en prenant des mesures dès aujourd’hui.

Bon à savoir : Des aides et des conseils existent. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a mis en place un réseau de spécialistes qui pourront vous orienter financièrement et méthodologiquement, dans ta lutte pour la réduction des déchets.

2 – Informez-vous sur le tri et le recyclage des déchets

Après la théorie, place à l’action ! Dans un premier temps, renseignez-vous sur les méthodes les plus pratiques, économiques et bien sûr écologiques, pour trier et vous débarrasser des déchets : centres de collectes les plus proches, quelle poubelle pour quel détritus, produits nécessitant des filières particulières, les éventuels supermarchés consignant les bouteilles en verre et en plastique, etc.

En parallèle de ces recherches, un chiffrage précis des coûts et des bénéfices de chaque technique devra aussi être établi.

Dans un second temps, la collecte de toutes ces données vous permettra d’établir un plan d’action.

3 – Communiquez et impliquez vos collaborateurs

Sans la mobilisation de tous les employés, l'entreprise ne pourra pas lutter efficacement contre la production de déchets. Tout le monde doit se sentir impliqué. Il est donc important de communiquer auprès de l'ensemble des collaborateurs sur le projet, les actions, leur avancement, les résultats.

Pour motiver davantage les équipes, vous pouvez leur proposer de soumettre leurs propres idées lors d’un brainstorming organisé dans chaque département de la société. Bien que le bilan de la situation actuelle ait déjà été établi en petit comité, il est important de proposer à chacun de participer.

Bien entendu, tout dépend de la taille de votre entreprise, et toutes les idées ne pourront pas forcément être appliquées. Dans une petite structure, pourquoi ne pas mettre en place une « boîte à idées vertes » où chacun exposerait son avis ? Dans une plus grande structure, la communication est plus efficace quand elle se fait équipe par équipe. Un bon préalable au sein des grands groupes peut être l’envoi de questionnaires en ligne pour mieux comprendre les attentes et les comportements des collaborateurs vis-à-vis du tri et de la production de déchets.

Notez l’ADEME propose d’animer au sein des entreprises des ateliers annuels de sensibilisation au recyclage. Elle met aussi à votre disposition des plaquettes sur le recyclage à disposer partout dans les locaux de ta société (en privilégiant les lieux de vie comme la salle de pause).

4 – Prévenir et limiter la production de déchets

Passons maintenant au vif du sujet ! Atteindre l'objectif : limiter la production de déchets.

Des actions simples porteront rapidement leurs fruits comme, par exemple, l’utilisation du papier : réduire les impressions, imprimer recto-verso, etc.

Evidemment, les locaux et le mobilier doivent répondre à ce nouvel objectif environnemental, grâce à l’installation de poubelles spécifiques pour le tri et des signalétiques claires.

Ces pratiques doivent s’appliquer dès l’amont, en repensant la stratégie auprès de tes fournisseurs : privilégier l’approvisionnement en vrac ou l’utilisation d’emballages consignés, travailler avec des fournisseurs venant récupérer les emballages pour leur offrir une seconde vie : matériel informatique, rouleaux en tissu, palettes, etc.

5 – Revoir votre organisation interne… et externe !

A terme, c’est toute l’organisation interne de votre société qui sera repensée :

  • le cas échéant, stocker dans des locaux différents les déchets dangereux et non dangereux ;
  • pour les déchets particuliers (piles, matériel inflammable…), des bacs de collecte seront mis à la disposition des employés, puis collectés par des entreprises spécialisées ;
  • privilégier l’utilisation de matériaux durables (remplacer les gobelets jetables par des mugs nominatifs en céramique, mobilier en matériaux recyclés et recyclables) ;
  • limiter les gaspillages d’eau (ex : chasses d’eau à deux vitesse) et d’électricité (détecteurs de présence, climatisation naturelle, suppression du mode veille) ;
  • compostage des déchets organiques des espaces verts et des lieux de restauration

Enfin, ton entreprise sera peut-être le point de départ d’une action collective. Par mimétisme, d’autres sociétés seront tentées par la lutte contre les déchets. Ce mouvement pourrait même être avantageux pour vous car certains coûts, comme les collectes de déchets particuliers, peuvent être mutualisés et permettent ainsi d'abaisser la note de chaque entreprise.

 

 

Plus d'articles

Faites Appel à BRUCE