1 salarié sur 3 a déjà constaté des erreurs dans sa fiche de paie. Lire ce document n’est pas intuitif et il peut être difficile de repérer ces petites erreurs : montant du salaire, cotisations, congés ou nombre d’heures travaillées peuvent être inexacts, et on peut vite laisser passer les erreurs si on ne se penche pas avec concentration sur ce document mystérieux.

Seuls 26% des français affirment comprendre entièrement leur bulletin de salaire, alors pour gonfler ce chiffre, Bruce vous partage ses conseils !

 

Vérifier sa fiche de paie en 3 étapes 

Il est essentiel de vérifier que toutes les informations sont exactes pour éviter certains problèmes, ou pour ne pas passer à côté de certains avantages dont vous devez bénéficier. 

 

1. Vérifier que les informations de bases sont exactes


Voici quelques informations à vérifier en regardant rapidement la partie supérieure de votre fiche de paie, en rose sur notre fiche explicative.

Les informations sur votre employeur : nom, adresse et raison sociale, code APE et SIRET. Et vos informations : poste occupé, statut (employé, cadre…) et ancienneté (certaines primes en dépendent). À noter que vous trouverez également la période que la fiche de paie couvre dans sa partie supérieure.

 

2. Vérifier les informations relatives à votre salaire brut

Une partie de votre fiche de paie est dédiée au calcul de votre salaire brut ! C’est la partie entourée en violet sur notre fiche explicative. Vous y trouverez le nombre d’heures travaillées lors de la période couverte par la fiche de paie, le nombre d’heures supplémentaires travaillées et le taux de rémunération correspondant. 

Vous trouverez également dans cette partie les autres éléments qui modifient votre salaire brut : les primes qui sont soumises aux cotisations sociales (à différencier des primes non soumises à cotisations sociales, que nous mentionnerons dans la partie suivante) et les absences (hors congés).

Votre salaire brut est ainsi calculé comme suit : nombre d’heures travaillées x taux horaire + primes soumises à cotisations sociales.

 

3. Vérifiez que le calcul de votre salaire net est juste 

Le salaire net est le montant que vous touchez à la fin du mois ! Le montant tant attendu sur votre compte en banque. Pour vérifier que ce montant est bien exact, vous pouvez vous pencher sur les informations dans la partie bleue de notre fiche explicative.

Votre salaire net est calculé comme suit : le salaire brut - les charges sociales + les primes non soumises à cotisations sociales - le prélèvement à la source (PAS).

Comme indiqué plus haut, il existe 2 types de primes, celles soumises à cotisations sociales (qui sont comprises dans votre salaire brut) et celles qui ne sont pas soumises à cotisations et qui sont indiquées plus bas sur votre fiche de paie (tickets restaurant, remboursement du transport, paniers repas). Pensez bien à vérifier que les montants sont exacts ! 

En ce qui concerne le prélèvement à la source, pensez à vérifier votre taux correspond à celui renseigné sur impot.gouv.

 

lire sa fiche de paye version longue-1

 

Pour aller plus loin : comprendre les cotisations sociales sur sa fiche de paie

Même après toute cette lecture, nous ne sommes pas au bout de nos peines. En effet la partie la plus complexe à appréhender sur la fiche de paie reste le détail des cotisations sociales. 

C'est assez complexe, mais cela assure la transparence sur ce que nous payons. Chaque ligne de cette partie est calculée selon une assiette de cotisations et un taux. 

  1. Santé : cette ligne correspond à ce que vous cotisez et ce que votre employeur paie pour votre assurance maladie, maternité, invalidité, décès et frais de santé.
  2. Accidents du travail et maladies professionnelles : ces cotisations vous serviront en cas de problèmes de santé ou d’accidents arrivant dans le cadre de votre activité professionnelle.
  3. Retraite : ce sont les cotisations salariales et patronales d’assurance vieillesse de base, complémentaires voire supplémentaires. Cette partie est divisée en deux lignes, l’une détaillant les cotisations plafonnées, la seconde les cotisations déplafonnées.
  4. Famille : cette partie correspond aux cotisations d’allocations familiales
  5. Assurance chômage : ce sont les cotisations que vous payez et qui vous permettront de toucher le chômage en cas de nécessité. Elle comporte une ligne « APEC » pour la cotisation salariale et patronale versée pour les cadres.
  6. La CSG : c’est la Contribution Sociale Généralisée, qui sert pour votre sécurité sociale et qui contribue à financer la caisse d’amortissement de la dette sociale. 

Une fois que vous avez trouvé la mission qui vous correspond sur Bruce, nos conseillers peuvent vous accompagner si vous rencontrez des difficultés, notamment dans la compréhension de votre rémunération sur vos missions réalisées.

Télécharger l'app Bruce !

    Partager cet article :

Comments