Dans cet article, nous abordons toutes les meilleures pratiques pour relancer efficacement une candidature. 

 

Relancer un recruteur après une candidature sans suite 

Il est conseillé d’attendre en moyenne une  semaine avant une relance par email.

Si vous avez soigné votre candidature (CV, lettre, mail, renseignements sur l’entreprise), la relance sera d’autant plus pertinente.

Vous pouvez relancer par téléphone mais si vous n’arrivez pas à joindre le recruteur, optez pour un mail en y rejoignant votre CV. 

 

  1. Un mail c’est bien mais à quel moment ?

Souvent un entretien se termine par « Merci, je/on vous rappelle ». N’osant rien dire sur le moment, c’est en prenant un peu de recul que vous allez vous dire « et si il/elle ne me rappelait pas… ? ». Ces quatre mots vous induisent en erreur. Vous allez attendre passivement qu’on vous rappelle et bien non !

Tout d’abord il est grandement conseillé d’adresser au recruteur un mail « post-entretien ».

Cet  email va permettre de montrer votre motivation et intérêt pour le poste. Vous allez également pouvoir éclaircir un sujet de l’entretien dans le cas où un point restait en suspend. Enfin, cet email d’après entretien est également le moment de remercier le recruteur de vous avoir reçu. Surtout, il est conseillé de rester synthétique dans le mail et de ne pas dépasser 8 à 10 lignes, ce qui montrera également que vous avez la compétence de synthétiser. 

 

  1. Montrer à votre recruteur votre projection dans le futur 

Le recruteur va vous affirmer qu’il vous rappelle, et c’est à cet instant qu’il faut instaurer une relation, en lui demandant sous quel délai il vous rappellera.

Votre interlocuteur vous donnera les réponses auxquelles vous apporterez une conclusion.

Il est donc toujours intéressant de conclure en demandant si vous pouvez le /la relancer si vous n’avez pas de retour de l’entreprise.

Votre interlocuteur dans les cas les plus courants ne pourra pas avoir de réponse négative.

 

  1. Un appel de relance ?

L’appel de relance peut paraître délicat et en effet les experts le conseille uniquement si l’entretien s’est conclût par « Puis-je vous rappeler au cas où vous ne m’ayez pas recontacté » ?

Votre recruteur peut avoir oublier de vous recontacter, être parti en vacances….

On attire votre attention sur le fait que même si votre interlocuteur est indisponible, qu’une secrétaire prend le message ou que vous laissiez un message sur le répondeur, il ne faut pas rappeler plus d’une fois dans la journée. Vous deviendriez harcelant et ceci serait mal perçu.

 

Ne jamais se retirer du marché dans l’attente d’une réponse 

Votre entretien s’est bien passé, vous vous sentez confiant mais attention se retirer du marché de l’emploi dans l’attente d’un retour du recruteur peut s’avérer dangereux.

Tout d’abord, afin de négocier un contrat de travail qui correspondrait à vos attentes, il faut pouvoir avoir plusieurs cordes à son arc et donc plusieurs propositions.

Ensuite, vous risquez d’être déçue et surtout découragé si cette opportunité ne se réalise pas.

Vous allez certainement passer à côté de plusieurs opportunités que vous auriez pu avoir alors que vous attendiez le retour d’un recruteur. 

Il est donc fortement conseillé de relancer une candidature non-aboutie, ou une candidature post-entretien mais il faut adapter sa relance selon le recruteur.

Qu’elle soit par appel ou par mail, l’adaptation de la relance est le moyen efficace pour sortir votre candidature des autres.

Il est également important de continuer ses recherches en attendant un retour des recruteurs !

 

Gagnez du temps et trouvez l'emploi qui vous mérite avec BRUCE ! Plus de 10000 Offres d'emploi CDD, CDI, Intérim !

    Partager cet article :

Comments