À l’ère où le Covid-19 bouleverse l’activité économique des entreprises, de nouvelles méthodes de recrutement digitalisées font leur apparition. C’est le cas de l’entretien vidéo différé.

Pourquoi y avoir recours ?

La vidéo est de plus en plus présente dans nos vie quotidienne que ce soit dans le cadre du télétravail très plébiscité depuis la crise du Covid-19 ou dans nos manières d'interagir avec les individus, de consommer, de se divertir. Tout passe par l’image, le visuel, le digital.

Aujourd’hui, 71% des français sont équipés d’un ordinateur portable et 50% d’un smartphone. Un chiffre qui atteint les 96% pour les étudiants et 90% pour les jeunes diplômés (selon une étude EDHEC NEWGen Talent Centre).

Pour le secteur des RH, il est important de noter que 81% des candidats recherchent un emploi sur leur smartphone et 76% des candidats ont une image positive des entreprises qui utilisent l’entretien vidéo différé.

La dématérialisation des métiers et des services a changé considérablement nos manières de communiquer. De nos jours, l’entretien vidéo différé permet d’économiser environ 500€ par recrutement.

Il est donc logique de voir les entreprises avoir de plus en plus recours à l’entretien vidéo différé.

Un mode de recrutement 2.0 incontournable

Avec le digital, toute entreprise, toute marque devient un média à part entière.

Le Big Data et les réseaux sociaux ont bouleversé le métier de recruteur. Dans le domaine des RH, ce dernier doit savoir tirer profit des nouveaux outils digitaux pour sélectionner un talent immédiatement opérationnel.

Les profils recherchés sont mieux identifiés, ce qui a un impact sur la manière dont on cherche à les attirer. Au niveau des solutions digitales, cette tendance se traduit par l'expérience candidat au même titre que l'expérience consommateur.

L’entretien vidéo différée représente donc un solution pour amorcer ce changement du tout digital dans le processus de recrutement et attirer ainsi les meilleurs talents.

Déjà très présent aux Etats-Unis, l’entretien vidéo différé conquiert désormais la France. Cette nouvelle forme de recrutement facilite le lien entre candidats et recruteurs. La présélection gagne en fluide et efficace.

Une méthode de recrutement en plein essor

En 2018, 81% des candidats passaient pour la première fois un entretien vidéo différé.

Aujourd’hui, l’utilisation des entretiens vidéo différés est en pleine expansion au sein des services RH. Le nombre de campagnes créées par les recruteurs a augmenté de plus de 60% sur l’année 2019 et le nombre de vidéos réalisées de plus de 80%.

À ses débuts, l’entretien vidéo différé était essentiellement utilisé pour le recrutement de jeunes talents, stagiaires ou alternants. Il est aujourd’hui employé pour tous les types de postes, tous secteurs confondus.

Environ 60 % des recruteurs utilisent déjà l’entretien vidéo fréquemment. Ils citent comme principale motivation l’intérêt d’éviter des déplacements inutiles et donc d’accélérer et de simplifier le processus de recrutement.

L’agence d’intérim digitale Bruce, spécialisée dans le recrutement automatisé, mobilise l’ensemble des outils numériques pour faire gagner du temps aux recruteurs mais aussi aux candidats qui n’ont plus de contraintes de planning et de transport.

Un service “talent friendly” efficace, peu coûteux et écologique : pas moins de 1000 tonnes de CO² économisés grâce à l’entretien vidéo différé.

Pour quelle(s) étape(s) du recrutement ?

En général, il est de coutume d’utiliser ce service en phase de présélection des candidats (au lieu du traditionnel appel téléphonique). Mais les cas d’usage sont nombreux.

Certaines entreprises, notamment celles issues du secteur numérique, utilisent l’entretien vidéo différé en dernière phase du recrutement.

Cela leur permet d’avoir une vidéo de présentation des consultants qu’ils pourront envoyer à leurs clients.

L’entretien vidéo différé remplace-t-il l’entretien classique ?

Actuellement, les entreprises utilisent l’entretien vidéo différé essentiellement pour les phases de présélection de leurs candidats.

Mais la digitalisation de beaucoup de secteurs d’activité tels que les transports, le logement, les services à domicile encouragent cette démarche professionnelle dématérialisée.

Aujourd’hui et plus que jamais avec les contraintes dictées par la crise du Covid-19 (distanciation sociale, gestes barrières), l’heure est venue pour les entreprises d’utiliser les outils digitaux pour optimiser au maximum leurs recrutements.

A présent, il ne tient qu’à vous de prendre une longueur d’avance sur le recrutement digital.

Télécharge Bruce !

    Partager cet article :

Comments