Le concept de smart contrat a été théorisé pour la première fois par Nick Szabo en 1994, mais c’est que récemment que ce terme est devenu populaire puisqu’il parait révolutionnaire dans notre société. Dans cet article, nous tâcherons de rappeler la définition d’un smart contract, puis de montrer qu’il est applicable aux domaines des RH.

Les smart contracts aussi appelés contrats intelligents sont des programmes autonomes qui exécutent automatiquement des conditions définies au préalable sans besoin d’intermédiaire. Son exécution est régie par le code informatique contrairement au contrat classique régi par un cadre juridique.

Ils s’appuient sur la technologie blockchain pour sécuriser et rendre infalsifiable les termes et les conditions de son exécution.

La blockchain est une base de données numériques infalsifiable sur laquelle sont inscrits tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Les informations contenues sur les blocs sont protégées par plusieurs procédés cryptographiques. Les échanges successifs y sont enregistrés sous forme de blocs de transactions et c’est ce registre que l’on appelle « blockchain ». D’après les termes de Jean Paul Delahaye, il faut s’imaginer : « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible ».

Les services de livraison sont un exemple d’activité où les smart contracts pourraient facilement être appliqués. Ce dernier ferait en sorte que l’argent soit envoyé au service de livraison uniquement après la réception du colis par le client. Les agents remplissent au préalable le contrat intelligent à l’aide d’une cryptomonnaie (bitcoin par exemple), le contrat n’a plus qu’à utiliser la devise pour tout gérer.

Maintenant que les termes « Smart contract » et « blockchain » sont bien définis, nous allons pouvoir comprendre plus précisément leur fonctionnement et pourquoi ils sont prometteurs.

Un des objectifs majeurs d’un smart contract est l’amélioration des échanges dans les secteurs utilisant la technologie. Ils vont apporter de nombreux avantages qui permettent de simplifier les relations entre agents. L’automatisation des tâches et la suppression d’intermédiaire va permettre de limiter les erreurs d’exécution mais surtout de diminuer les coûts de transaction, un objectif majeur dans une entreprise, c’est donc une source d’économie non négligeable. Le deuxième point crucial est que les parties ne peuvent pas modifier le résultat final. En ce sens, ces contrats modifient une notion essentielle dans les relations commerciales : la notion de confiance. Il est possible de nouer une relation commerciale sans qu’il ait besoin de se faire confiance au préalable. C’est le système lui-même qui garantit l’honnêteté de la transaction et la réduction de la fraude. De plus, la fiabilité n’est que plus forte, grâce à un encodage sécurisé.

Téléchargez ici

Comment cela fonctionne ?

En intégrant des conditions dans le programme informatique. Ils fonctionnent sur une base conditionnelle (« if this-then that ») : si une condition A est satisfaite, le résultat B se produit.

Grâce à ces avantages, aujourd’hui les smart contracts constituent donc l’un des aspects les plus innovants de la blockchain. Ils font parties des innovations qui proposent de nouvelles alternatives aux entreprises, et aujourd’hui nous allons surtout nous intéresser aux ressources humaines.

En effet, les smart contracts sont applicables aux RH car comme dit précédemment, ils sont assimilés à des outils capables de faciliter et d’améliorer leur travail de gestion par exemple en réduisant les tâches administratives ou alors en sécurisant les processus, en ces différents points ils vont permettre une meilleure efficacité.

Afin de mieux comprendre, nous allons illustrer par deux exemples comment un smart contract peut révolutionner le service des RH.

  • L’encodage des objectifs annuels au sein d’un smart contract. A partir de là, ces objectifs doivent être validés par le manager. Chaque objectif validé donne lieu au versement automatique d’un salaire variable. Nous pouvons imaginer que ce salaire variable peut-être versé par une crypto-monnaie propre à l’entreprise.
  • Concernant le processus de recrutement des stagiaires ou des alternants, nous pouvons très bien imaginer dans un premier temps le ciblage d’un besoin, puis la mise en évidence de critères et compétences clés prédéfinis dans le smart contract, le lancement d’une recherche active, puis un entretien avec la personne, enfin la négociation avec l’école et pour finir la signature du contrat.

 

Grâce à ces deux exemples nous retrouvons bien le gain de temps, la réduction des coûts et une meilleure efficacité. Les smart contracts semblent être à l’heure actuelle l’une des applications la plus prometteuse de la blockchain, malgré qu’il reste un long chemin à faire avant la banalisation de l’utilisation des smart contrats en contrant les principaux aspects négatifs : la mutation des relations humaines, l’avenir des métiers dans l’entreprises par exemple. Cette nouvelle technologie peut révolutionner nos sociétés actuelles, nos modes de fonctionnement et de pensées.

Téléchargez ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Partager cet article :

Comments