Pour exercer certains métiers, des habilitations ou des diplômes sont nécessaires. Par exemple, la plupart des métiers de la logistique, du BTP et du transport exigent un certificat comme le CACES.

Qu’est-ce que le CACES ?

Ce certificat est né à la suite de la hausse des taux d’accidents relatifs à la conduite et à la manœuvre d’engins de levage et de chantier. Ainsi, en 1998 la caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) décide de créer ce Certificat d'Aptitude à la Conduite d’Engins de Sécurité (CACES). Son but ? Évaluer les connaissances des futurs conducteurs sur les réglementations mises en place et approuver leur capacité à conduire ces engins de manutention en toute sécurité. Cet examen est donc délivré par des organismes certifiés et agréés après que le candidat ait réalisé et obtenu une moyenne égale ou supérieure à 7/10 au test théorique et pratique imposé à tous les candidats.

Seulement, cet examen ne suffit pas. Une autorisation de conduite doit également être délivrée par l’employeur. Afin de la recevoir, le salarié doit passer un examen d’aptitude à la conduite. Celui-ci doit être réalisé par un médecin du travail pour que l’entreprise délivre cette autorisation de conduite nécessaire au nouvel employé.

Pourquoi suivre une formation CACES ?

L’obtention du CACES n’est pas obligatoire, selon les entreprises, pour exercer les métiers de la logistique. Parfois, il suffit de suivre une formation professionnelle adaptée à la logistique afin d'être autorisé à conduire. Néanmoins,  ce stage de conduite est propre à l’entreprise. Ainsi, si l’employé souhaite changer d’entreprise, il devra recommencer un nouveau stage de conduite qui sera lui aussi propre à l’entreprise que le salarié décide d'intégrer. Cependant, certaines entreprises ne souhaitent pas être contraintes par ces stages qui peuvent ne pas être concluants pour certains candidats. Elles vont donc préférer recruter des salariés qui ont le CACES puisque ce diplôme apporte une garantie du savoir-faire de l’employé. Cette certification peut donc devenir un atout face à d’autres candidats.

Quel CACES passer ?

Il existe plus d’une vingtaine de CACES en France. Ils sont répartis dans des grandes familles regroupant des engins similaires qui composent eux aussi des catégories et sous-catégories. Chacun des CACES requiert que le candidat soit âgé d’au moins 18 ans, qu’il ait reçu l'aptitude médicale requise et qu’il sache lire et écrire le français.

En France, les CACES les plus courants sont :

  • Le R372 M donne l’autorisation de conduire des engins de chantier. Ce CACES regroupe 10 catégories d'engins allant des tracteurs et petits engins de chantier mobiles aux engins de transport sans activité de production. Il est valable 10 ans et nécessite une formation de 2 à 5 jours selon la catégorie et le niveau du candidat.
  • Le CACES R386 permet de manoeuvrer des ponts roulants. Il nécessite une formation de 2 à 3 jours selon la catégorie et le niveau du postulant. Ce certificat, regroupant 3 catégories d'engins, est valable 5 ans et nécessite une formation de recyclage de 2 jours lorsque la validité de celui-ci est expirée.
  • Le R318 autorise le salarié à commander des engins de chantier. Ce CACES regroupe 3 catégories d'engins et nécessite une formation de 4 à 10 jours selon la catégorie et le niveau de l’apprenant. Il est lui aussi valable 5 ans.
  • Le R389 qui offre la possibilité de conduire des chariots de manutention est composé de 6 catégories et est valable 5 ans avant de devoir être renouvelé. Ce CACES nécessite une formation de 2 à 3 jours selon la catégorie du diplôme et le niveau du candidat.
  • Le R383M qui permet l’utilisation de grues mobiles est accordé aux candidats ayant validé la formation d’une durée de 2 à 3 jours selon la catégorie du diplôme et le niveau du candidat. Mais pas seulement, les candidats doivent obligatoirement posséder le permis de conduire C pour obtenir ce certificat valable 5 ans.

L’obtention d’une ou de plusieurs catégories de CACES permet aux candidats d'accéder plus facilement à des postes comme cariste ou magasinier cariste, préparateur de commande, conducteur de nacelle, grutier et régisseur plateau ou technicien plateau.

Télécharger l'app Bruce !

Travailler dans la logistique sans diplôme est possible ! Il existe des métiers accessibles à tous en logistique !

Le secteur du transport et de la logistique offre de réelles perspectives d’emploi et ce même aux personnes avec ou sans diplôme. Bien qu’il soit recommandé de posséder un diplôme afin de faciliter la recherche de travail, il n’est pas difficile de trouver sa place dans une entreprise appartenant au secteur de la logistique sans aucune qualification.

Bien que le CACES ne soit pas nécessairement obligatoire puisqu’il est parfois suffisant de suivre une formation professionnelle interne à l’entreprise afin d'être autorisé à conduire, il reste tout de même très demandé par les entreprises. La majorité des agences encouragent donc fortement leurs intérimaires à passer cette évaluation qui est un avantage car elle leur permet de se démarquer et leur donne une certaine flexibilité quant au changement d’entreprise.

    Partager cet article :

Comments

Inscrivez-vous à notre prochain webinaire

Esther de la Fuente, directrice adjointe de l'hôtel Elysa à Paris nous parlera de la façon dont elle fidélise sa clientèle grâce à un niveau de service et d’accueil client supérieur à la concurrence.

Recevez nos actualités et conseils pour l'emploi :