La digitalisation de l’intérim et sa croissance exponentielle permettent l’amélioration constante de ses services. Ce marché représente près de 3 millions de salariés tous les ans, mais il pâtit pourtant de nombreux préjugés, à tort.

 

L’intérim permet d’obtenir uniquement des emplois non-qualifiés

Il est vrai que beaucoup de missions ne requièrent pas de qualifications particulières. Mais l’intérim propose tous types de postes, y compris en tant que cadre, par exemple. Cela s’explique simplement par le fait que les entreprises voient de nombreux avantages à recruter par ce moyen. L’offre est élargie et permet donc plus de flexibilité.

Chez Bruce, nous avons des offres en tant que Marketing Manager ou encore Territory Account Manager en intérim. Les missions ont d’ailleurs l’avantage de qualifier certains candidats dans le même secteur. Ce gain d’expérience et d’adaptabilité est une plus-value immense pour les entreprises qui recherchent des experts dans leur domaine. Par ailleurs, ces postes concernent toutes sortes de domaines : médical, commerce, etc…

Le travail en intérim est contraint

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, beaucoup d’intérimaires refusent les CDI ou les CDD car les avantages que procure l’intérim correspondent tout simplement à leur mode de vie. Les raisons varient : certains se reconvertissent dans un domaine qui leur est étranger, d’autres sont de jeunes diplômés voulant se professionnaliser davantage. Dans tous les cas, l’intérim apparaît comme LA solution afin de gagner en expérience, et de se recentrer sur ce qui nous correspond réellement. C’est un réel tremplin !

La flexibilité de ce contrat est également un des facteurs principaux de son succès. Il accorde la possibilité de choisir ses moments de travail, d’enchaîner les missions ou au contraire de dégager beaucoup de temps au besoin.

Les intérimaires sont des jeunes sans diplôme

Cette idée préconçue rejoint la précédente. Le monde de l’intérim brasse en réalité une grande diversité culturelle, de genre, d’âge et de parcours. Ainsi, les recruteurs apprécient particulièrement les profils seniors (plus de 45 ans), gages de savoir-faire, et n’hésitent pas à leur confier la supervision d’équipes. Après plusieurs décennies d’expérience, beaucoup de seniors ne se reconnaissent pas dans le fonctionnement classique d’une entreprise et préfèrent se tourner vers l’intérim. C’est donc un système win-win pour tout le monde !

Il est vrai qu’un grand nombre de jeunes sans diplôme optent pour l’intérim, mais cela est dû à la difficulté nettement plus élevée de trouver un CDI ou CDD dans ce cas.

L’obtention d’un CDI est impossible en intérim

Bien au contraire, les intérimaires possèdent des CV garnis d’expériences diverses, dans des domaines et des entreprises variés. Ce sont des caméléons du travail, et cette rapidité d’adaptation signifie gain de temps pour le recruteur, ce qui fait considérablement pencher la balance.

Il faut également souligner que les intérimaires sont habitués à travailler dans l’urgence, car il arrive qu’ils soient appelés au dernier moment, avant de se rendre en mission. Cette capacité à réagir face à l’imprévu est bien entendu un critère décisif pour les entreprises. Par ailleurs, lorsqu’une entreprise est fortement intéressée par un candidat, elle peut le mettre à l’essai par le biais d’une mission afin de voir s’il correspond à l’esprit de l’entreprise et aux attentes. Les employeurs ont donc tout intérêt à passer par les entreprises de travail temporaire avant d’accorder un CDI.

En intérim, les contrats sont courts et cela reflète de l’instabilité

Les missions en intérim ne sont pas nécessairement courtes, cela dépend de beaucoup de facteurs : le type de poste, le motif de recrutement (remplacement dû à un congé maternité ou croissance de besoins accrus), l’entente entre l’entreprise et l’intérimaire…

Les entreprises ne voient pas du tout les intérimaires comme des travailleurs instables. Elles ont besoin au contraire de leur vision en interne et en externe. En ayant effectué une multitude de missions, les intérimaires ont une très bonne connaissance de ce qui est à la pointe, dans leur secteur. Les employeurs apprécient donc cet avis critique qui leur permet de se remettre en question, d’adapter leur fonctionnement et de rester compétitif.

Télécharger l'application Bruce

Il est important de mettre à mal ces préjugés car la richesse d’offres en intérim est telle que peu importe votre profil, vous trouverez très certainement chaussure à votre pied. De plus, la conjoncture actuelle et l’incertitude exigent que nous soyons conscients de toutes les options qui s’offrent à nous pour le futur.

    Partager cet article :

Comments

Inscrivez-vous à notre prochain webinaire

Esther de la Fuente, directrice adjointe de l'hôtel Elysa à Paris nous parlera de la façon dont elle fidélise sa clientèle grâce à un niveau de service et d’accueil client supérieur à la concurrence.

Recevez nos actualités et conseils pour l'emploi :