Si vous envisagez d’effectuer une mission en intérim mais que vous ne savez pas comment calculer le salaire que vous allez percevoir, vous êtes au bon endroit ! 

Sachez que pour pouvoir calculer son salaire lorsque l’on est intérimaire, il faut tenir compte de la réglementation mais également des nombreuses spécificités qui peuvent s’appliquer à ce type de contrat. Comme tout type de contrat, la rémunération, les indemnités et les avantages perceptibles sont encadrés par le code du travail. 

Qui me verse mon salaire en intérim ?

Lorsque l’on est en intérim, on signe un contrat de travail temporaire avec l’agence de recrutement. On est donc salarié de cette agence et non de l’entreprise utilisatrice qui a besoin de main-d'œuvre sur un temps donné. Ainsi, en devenant l’employeur légal, l’agence de travail temporaire détermine la rémunération de son salarié en fonction du code du travail et de l’entreprise utilisatrice.

Pour vous payer et vous transmettre votre certificat de travail ainsi que votre fiche de paie, votre agence de recrutement a impérativement besoin de vos relevés d’heures approuvés et signés par l’entreprise dans laquelle vous effectuez votre mission. Si ceux-ci ne sont pas transmis en temps et en heure, il se peut que votre paie soit retardée.

Comment calculer son salaire en intérim ?

Le taux horaire en intérim doit être égal ou supérieur au salaire brut c'est-à-dire 10,15 euros par heure. Ainsi, bien que l’entreprise utilisatrice soit celle qui fixe le salaire perçu par l'intérimaire en mission, celui-ci ne doit pas être inférieur au minimum légal qui équivaut au montant du SMIC horaire. La rémunération que vous allez percevoir pour la mission que vous effectuez est spécifiée à la fois dans le contrat de mise à disposition (contrat signé entre l'agence d'intérim et la société utilisatrice) et dans votre contrat de mission (celui que vous signez avec votre Entreprise de Travail Temporaire).

Le montant total de la paye brute est déterminé en multipliant le taux horaire par le nombre d’heures effectuées pendant la mission. Voici un exemple qui aide à comprendre comment la rémunération est calculée en intérim : 

Prenons l’exemple d’un contrat mensuel pour une mission à temps plein : 151,67 heures. Vous percevrez une rémunération brute de 10,25€ x 151,67 = 1554,62€. A cela, s'ajoutent les éventuelles primes et indemnités prévues sur le contrat de travail.

Les spécificités du salaire en intérim

Étant un salarié temporaire, vous disposez des mêmes droits qu’un salarié ayant un contrat à durée indéterminée au sein de la société. Vous disposez donc des mêmes avantages et primes supplémentaires : prime attachée au poste (prime de risque, de froid, de rendement...), 13ème mois, tickets restaurants, panier repas... 

Ces avantages sont cumulés avec ceux propres à l'intérim comme : 

  • l'Indemnité de Fin de Mission, versée à la fin de la mission qui compense les aléas liés au contrat de travail. Cette indemnité est égale à 10 % du salaire brut. Cette compensation n’est pas accordée aux intérimaires qui rejoignent l’entreprise en CDI en fin de mission.
  • l’Indemnité de Congés Payés qui est accordée aux intérimaires ne pouvant prendre de congés lors de leur mission en intérim. Cette compensation est due en toute circonstance et représente également 10% du salaire brut perçu.

    Ainsi, en ajoutant ces indemnités au calcul précédemment fait, votre salaire total brut s'élèvera à : 1881,02€. Puisque l’IFM représente (1554,62€ x 0,10 = ) 155,4€  et l’ICP ((1554,62€ + 155,4€) x 0,10 =) 171€

Par ailleurs, si vous effectuez votre mission de nuit ou que vous effectuez des heures supplémentaires, vous bénéficierez des mêmes majorations salariales ou repos compensatoires en fonction de la convention collective ou l'accord de branche dont dépend l'entreprise. Compte tenu de tous ces avantages financiers, un salarié en intérim perçoit un revenu très intéressant.

    Partager cet article :

Comments